Symptômes : ostéochondrose cervicale et ses manifestations

<1_img_centerxx>

Maux de tête, vertiges, yeux clignotants sont les premiers signes qui indiquent d'éventuels problèmes avec la colonne cervicale. Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale sont si ambigus que la pathologie est souvent confondue avec d'autres maladies. Par conséquent, il est important de connaître les principaux signes de la maladie et les méthodes de traitement de ses complications.

L'essence du phénomène pathologique

L'ostéochondrose du rachis cervical se traduit par des phénomènes de nature dégénérative-dystrophique affectant les disques intervertébraux du rachis cervical. En règle générale, des processus destructeurs sont observés dans la partie mobile du cou.

Les vertèbres de cette partie de la colonne vertébrale sont rapprochées. Le squelette cervical est peu mobile, ce qui augmente le risque de déplacement vertébral et de pincement des terminaisons nerveuses.

La compression de l'artère vertébrale provoque un accident vasculaire cérébral. Ces facteurs déstabilisent le flux sanguin dans l'artère vertébrale et conduisent à une ischémie spinale.

La violation du flux sanguin réduit la sensibilité des muscles du cou et entraîne une faiblesse. La pathologie agit comme un facteur provoquant des protubérances, des hernies, qui endommagent également les terminaisons nerveuses, les faisant gonfler. La racine nerveuse recouvre tout le canal vertébral cervical, ce qui signifie qu'une pression supplémentaire est exercée directement dans le canal lui-même. Cette évolution pathologique se manifeste par une douleur aiguë et une exacerbation de la maladie.

Caractéristiques générales des signes de la maladie

La recherche médicale montre que les symptômes associés aux problèmes de la colonne cervicale peuvent ne pas apparaître tôt dans leur développement. Au cours de la maladie, le patient peut être dérangé par une douleur aiguë lors des mouvements de la tête et du cou.

Douleur au cou avec ostéochondrose

Troubles vestibulaires

Une autre manifestation de la pathologie chez les hommes et les femmes peut être la nausée, qui est déclenchée par une altération du flux sanguin cérébral. Les vomissements commencent souvent, ce qui peut être causé par une altération du flux sanguin vers les artères et un manque d'oxygène dans l'oreille interne, où se trouve le point d'équilibre.

Un autre symptôme de la maladie chez les hommes et les femmes peut se manifester par un manque d'air, qui se produit lorsque le nerf phrénique, qui fait partie de la structure du plexus cervical, devient irrité. Une personne peut souffrir d'hypoxie, c'est pourquoi elle se sent faible dans les muscles le matin.

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale sont des phénomènes tels que du bruit ou des bourdonnements dans les oreilles, des scintillements dans les yeux. L'appareil vestibulaire est rempli exclusivement de sang provenant de l'artère vertébrale, les acouphènes sont donc un phénomène courant. En plus de ces sensations, le patient commence à souffrir d'une diminution de l'audition générale. En résumé, ces caractéristiques sont définies comme un syndrome cochléaire.

L'analyseur visuel étant alimenté non seulement par l'artère vertébrale mais aussi par l'artère carotide, la déficience visuelle est rare. L'athérosclérose des artères du cerveau ou l'hypotension artérielle entraînent l'apparition de signes de diminution de la vision. Avec le développement de l'ostéochondrose cervicale, les symptômes suivants sont possibles:

  • Scintillement dans les yeux ;
  • Changement d'orientation ;
  • diminution de l'acuité visuelle et yeux flous.

Lorsque le flux sanguin vers le cerveau est perturbé, les patients peuvent perdre connaissance.

Cette condition est causée par un spasme de l'artère vertébrale qui se produit en réponse à une irritation des racines nerveuses et des protubérances déformées des vertèbres.

Syndrome de l'artère vertébrale avec ostéochondrose cervicale

Pour restaurer le bien-être normal du patient, il est nécessaire d'amener le corps en position horizontale et de relever les jambes. Cette mesure augmente le flux sanguin veineux des membres inférieurs, améliore l'état du flux sanguin cérébral dans l'artère vertébrale.

Les changements de pression artérielle provoquent un trouble circulatoire dans la moelle allongée, où se trouve la zone du plexus vasculaire.

Les étourdissements sont un symptôme courant de la maladie causée par un manque d'apport d'oxygène aux canaux semi-circulaires de l'oreille interne, qui sont responsables du maintien de l'équilibre.

Classification des symptômes et des stades de la pathologie

Tous les principaux symptômes de la pathologie de la colonne cervicale peuvent être divisés en groupes de syndromes:

  • Radiculaire.
  • Ischémique.
  • Artère vertébrale.
  • Végéto-vasculaire.
  • Réflexe.
Maux de tête et insomnie avec ostéochondrose cervicale

La nature de l'évolution et la gravité de la maladie permettent aux médecins de distinguer trois étapes dans le développement de la pathologie.

Dans la première étape, la capsule du disque cervical de la colonne vertébrale est déchirée. Dans ce cas, les manifestations caractéristiques de la pathologie sont des maux de tête, des sensations douloureuses au cou, aux épaules, une restriction des mouvements dans cette zone, une diminution de la sensibilité de la peau de la zone du col. Un autre symptôme alarmant est le scintillement des yeux. La douleur à ce stade du développement de la maladie est due à la nature des décharges électriques.

Même à ce stade, le syndrome de Wright peut se développer, ce qui se manifeste par un engourdissement et des picotements dans la zone de pathologie.

Le deuxième syndrome qui se développe avec une maladie est le syndrome de la cervicalgie. Cette exacerbation se produit lorsque l'inflammation affecte le tissu musculaire.

Le syndrome du scalène antérieur est un groupe de symptômes qui surviennent lorsque les racines inférieures du plexus brachial et de l'artère sous-clavière sont pincées.

Dans la deuxième phase, il y a une violation des connexions entre les disques intervertébraux, qui s'accompagne d'une réduction de la distance entre les vertèbres et d'un dessèchement de l'anneau fibreux.

À ce stade, il y a une douleur intense avec des craquements, une faiblesse musculaire, le scintillement des yeux augmente et la clarté des réflexes tendineux diminue. De plus, il y a une douleur qui irradie vers la zone de l'omoplate. Le patient souffre de maux de tête et d'insomnie.

Douleur au cou avec ostéochondrose

Le deuxième stade de la maladie dure plusieurs années. L'exacerbation périodique de la pathologie provoque un syndrome de chute de la tête, un brouillard dans les yeux.

Au troisième stade, la structure des tissus et des disques intervertébraux change. A ce stade, le corps vertébral est complètement déchiré, le corps gélatineux tombe et une rupture se forme.

Les symptômes de cette étape sont caractérisés par les caractéristiques suivantes:

  • douleur aiguë;
  • Paralysie des muscles de l'épaule ;
  • Courbure de la colonne vertébrale;
  • manque de sensibilité dans la région du cou et des épaules.

À ce stade du développement de la maladie, des complications telles que la paralysie ou la parésie surviennent en raison d'une altération du flux sanguin cérébral.

Complications

Les conséquences du développement de la pathologie cervicale peuvent être divisées en plusieurs groupes.

Le premier groupe comprend les complications de nature mécanique. Ceux-ci incluent le déplacement des disques intervertébraux, la formation d'ostéophytes, une diminution de la hauteur des vertèbres, la formation d'une fracture.

En règle générale, de telles complications provoquent un état pathologique négligé et une exacerbation qui n'est pas traitée à temps.

Le deuxième groupe de conséquences sont les complications qui affectent l'état des vaisseaux sanguins. La violation du flux sanguin cérébral due à la violation de l'artère vertébrale entraîne le développement d'une paralysie de toute la colonne vertébrale, l'apparition de vertiges et de scintillements dans les yeux.

Le troisième groupe regroupe les complications de nature neurologique, parmi lesquelles on peut distinguer les plus importantes :

  • syndrome diencéphalique qui se développe dans le contexte d'un dysfonctionnement de l'hypothalamus. Dans ce cas, le patient est sujet aux états névrotiques, ses maux de tête deviennent plus fréquents, une faiblesse se fait sentir dans le corps;
  • Syndrome de goutte. Dans une telle situation, le patient peut s'évanouir soudainement. La perte de conscience est précédée de maux de tête, d'acouphènes ;
  • Syndrome du larynx. Avec ces complications, la sonorité de la voix diminue ;
  • Détérioration de la vue. Cette complication survient à la suite de la restriction du flux sanguin cérébral vers la colonne cervicale lorsque l'artère vertébrale est comprimée. Le patient a les yeux qui clignotent, des douleurs au cou.
Massage pour ostéochondrose cervicale

Nous commençons à combattre la maladie

L'exacerbation de l'ostéochondrose cervicale s'accompagne d'une douleur intense, le premier secours est donc le soulagement de la douleur. Vous pouvez prendre des analgésiques et appliquer des pommades contenant des composants anti-inflammatoires sur la zone touchée.

Le médecin peut également injecter des relaxants dans la zone douloureuse. Une telle aide est nécessaire pour détendre les muscles et soulager les tensions. Une faiblesse apparaît dans le corps, mais les crampes et la douleur disparaissent.

Une exacerbation de la maladie peut être éliminée en bloquant les blocs qui diminuent la douleur aiguë et diminuent son intensité.

Dans la zone d'hospitalisation, le médecin détermine les méthodes de traitement à utiliser dans une situation particulière. Le traitement médicamenteux pour éliminer les symptômes de l'ostéochondrose de la colonne cervicale comprend la prise de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et de relaxants musculaires. Pour réduire le stress sur la région du cou, les médecins recommandent de porter un collier shant.

La traction du cou peut être effectuée à l'hôpital. Cette procédure augmente la distance entre les vertèbres et diminue le degré de compression de l'artère vertébrale.

Collier de tranchée pour ostéochondrose cervicale

L'exercice comme traitement

Étant donné que des changements dystrophiques se produisent sur fond de destruction, il est nécessaire de faire attention à l'exercice physique. Pour se débarrasser des symptômes de la maladie, vous pouvez faire du sport. La physiothérapie, le yoga, le pilates ont un effet positif sur le problème de la colonne vertébrale. Vous ne pouvez commencer à faire de l'exercice qu'une fois la douleur éliminée. Avec une exacerbation, il est préférable de s'abstenir de faire de l'exercice.

Les sports doivent être surveillés par des spécialistes car la colonne cervicale est sensible et les lésions mettent la vie en danger. L'activité physique élimine la faiblesse musculaire, réduit la raideur des mouvements de la colonne vertébrale et élimine les troubles circulatoires. Vous pouvez faire de la physiothérapie à la maison après avoir reçu les recommandations d'un spécialiste.

La maladie doit être combattue au stade de son apparition afin d'éviter que ses manifestations ne s'aggravent. Les symptômes qui surviennent signalent la nécessité d'un traitement, car tout changement a de graves conséquences.